Bombardier et la Caisse concluent une entente de 1,5 milliard de dollars

Montréal, 19 novembre 2015 – Bombardier annonce aujourd’hui la conclusion d’une entente définitive avec la Caisse de dépôt et placement du Québec visant un investissement de 1,5 milliard de dollars dans le holding nouvellement créé de Bombardier Transport.

Bombardier et la Caisse concluent une entente définitive : la Caisse acquiert 30 % de la nouvelle société bt holdco pour 1,5 milliard de dollars.

Bombardier et la Caisse concluent une entente définitive : la Caisse acquiert 30 % de la nouvelle société BT Holdco pour 1,5 milliard de dollars.

En vertu de cette entente, la Caisse acquerra des actions de BT Holdco, convertibles en 30 % des actions ordinaires de BT Holdco, sous réserve d’ajustements annuels liés à la performance. Cette transaction sera réalisée par un placement privé qui attribue à Bombardier Transport une valeur de 5 milliards de dollars. Le conseil d’administration de Bombardier et celui de la Caisse ont approuvé l’investissement.

BT Holdco détiendra tous les actifs du secteur d’activités Transport actuel de Bombardier dont le siège social opérationnel demeurera en Allemagne. La nouvelle société sera dirigée de façon indépendante par un nouveau conseil d’administration composé de sept membres, dont trois seront nommés par la Caisse. Alain Bellemare présidera le conseil d’administration, tandis que Lutz Bertling, président de Bombardier Transport, continuera d’assumer ses fonctions actuelles.

Cette transaction met un terme à l’examen des options de financement annoncé précédemment pour Bombardier Transport. Tel qu’annoncé précédemment, le conseil d’administration de Bombardier a analysé un vaste éventail d’options stratégiques pour les activités de transport sur rail. Après un examen approfondi des différentes options, incluant un premier appel public à l’épargne et une mise à l’enchère internationale d’une participation minoritaire par placement privé, le conseil d’administration de Bombardier a conclu que la transaction annoncée aujourd’hui, soit la vente de 30 % de Bombardier Transport à la Caisse, est l’option la plus attrayante.

Une fois complétée, la transaction annoncée aujourd’hui cristallisera la valeur de Bombardier Transport et renforcera la situation financière de Bombardier sans accroître sa dette. Les fonds qui seront reçus par BT Holdco dans le cadre de la transaction seront distribués à Bombardier qui prévoit employer ce produit aux fins générales de l’entreprise.

« Cet investissement de la Caisse, qui est un actionnaire majeur de Bombardier depuis de nombreuses années, témoigne du potentiel de croissance de l’industrie du transport sur rail et du leadership de Bombardier à saisir les occasions d’affaires offertes dans ce marché à l’échelle mondiale, a déclaré Alain Bellemare, président et chef de la direction de Bombardier.

Bombardier et la Caisse poursuivent un objectif commun, soit de tirer avantage du portefeuille novateur de produits et de services, du talent d’ingénierie et de la présence mondiale de Bombardier Transport pour accroître sa marge de profit. »

« Bombardier Transport est un chef de file mondial de l’industrie du transport sur rail avec un carnet de commandes robuste, des revenus prévisibles et un potentiel de croissance considérable. Les incitatifs de performance puissants qui sont au cœur de cette transaction de même que le plan d’affaires pour améliorer l’exécution n’ont qu’un seul objectif : créer davantage de valeur dans Bombardier Transport, a dit Michael Sabia, président et chef de la direction de la Caisse.

L’instrument financier hybride créé pour cette transaction permet à nos déposants de tirer profit de l’amélioration de la performance de Bombardier Transport à la manière d’une action, tout en protégeant leur capital d’une façon comparable à une obligation. L’investissement est structuré de façon à générer des rendements dans les deux chiffres. »

En vertu des dispositions de l’entente, la Caisse a droit :

  • au montant le plus élevé de
    • la juste valeur marchande de sa participation de 30 % dans BT Holdco (après conversion),
    • un rendement minimum de 9,5 %,
    • l’un et l’autre sous réserve des ajustements annuels à la performance décrits ci-dessous;
  • dans certaines circonstances, et selon les modalités de la clause de rachat et des droits d’entraînement, à des droits de suite et des droits liés à un changement de contrôle, le montant le plus élevé de
    • le cas échéant, l’offre d’une tierce partie pour la participation de la Caisse (après conversion),
    • un rendement annuel composé minimum de 15 % sur trois ans;
  • en tout temps, après une période de trois ans à la suite de la signature de l’entente, si Bombardier rachète les actions convertibles de la Caisse, au montant le plus élevé de
    • la juste valeur marchande de sa participation (après conversion),
    • un rendement annuel composé minimum de 15 %; et
    • à des droits de vote (après conversion) équivalant à 30 % initialement.

Mesures incitatives liées à la performance

Les modalités de la transaction prévoient de solides mesures incitatives liées à la performance de Bombardier Transport. Pour chacune des cinq premières années suivant la conclusion de l’entente, la participation (à la conversion) et le rendement de la Caisse pourront être ajustés annuellement à la hausse ou à la baisse, selon l’atteinte d’une cible de performance convenue conjointement et établie dans le plan d’affaires de Bombardier Transport.

Si Bombardier Transport surpasse la cible fixée dans son plan d’affaires, le pourcentage de la participation de la Caisse, à la conversion de ses actions, sera réduit de 2,5 % annuellement, jusqu’à concurrence d’un seuil minimum de 25 %. Dans une telle circonstance, le rendement minimum des actions convertibles sera également réduit, passant de 9,5 % à un seuil de 7,5 %.

À l’inverse, si Bombardier Transport n’atteint pas la cible prévue dans son plan d’affaires, le pourcentage de détention de la Caisse, à la conversion de ses actions, augmentera de 2,5 % par année, jusqu’à concurrence de 42,5 % sur une période de cinq ans. Dans un tel cas, le rendement minimum des actions convertibles augmentera aussi de 2,5 %, jusqu’à concurrence de 12 %.

Stabilité financière

Compte tenu de l’importance de la stabilité financière de Bombardier pour l’ensemble du groupe, les parties ont convenu d’un seuil minimum de liquidités de 1,25 milliard de dollars, selon une méthode de calcul établie conjointement.

Dans l’éventualité où les liquidités de Bombardier chuteraient sous ce seuil, le conseil d’administration de Bombardier créera un Comité des initiatives spéciales composé de trois administrateurs indépendants dont le choix sera confirmé par la Caisse.

Ce Comité sera chargé d’élaborer un plan d’action pour rétablir les liquidités au-delà du seuil minimum. Le plan, une fois qu’il aura été convenu avec la Caisse, sera mis en œuvre sous la supervision du Comité.

En outre, en ce qui concerne la nomination de tout nouvel administrateur indépendant à son conseil, Bombardier travaillera en collaboration avec la Caisse en vue d’obtenir son approbation sur les candidatures finales recommandées au conseil.

Dans le cadre de la transaction, le porteur majoritaire (tel qu’il est défini dans les statuts de fusion de Bombardier) de Bombardier s’est engagé à appuyer pleinement tout plan d’action recommandé par le Comité des initiatives spéciales et convenu avec la Caisse, ainsi que le nouveau processus de sélection des nouveaux administrateurs indépendants au conseil de Bombardier.

Survol de Bombardier Transport

Bombardier Transport est un chef de file mondial dans le secteur des technologies ferroviaires. Ses 39 700 employés établissent de nouvelles normes en matière de mobilité durable en développant une vaste gamme de solutions de transport qui va des trains complets aux sous-systèmes, en passant par les services de maintenance, l’intégration de systèmes et la signalisation.

Bombardier Transport, dont le siège mondial opérationnel est à Berlin, dessert une clientèle diversifiée et offre ses produits et services dans plus de 60 pays. L’entreprise a un parc de plus de 100 000 véhicules et un carnet de commandes s’élevant à 30 milliards de dollars.

Bombardier Transport, en croissance et rentable, affiche un fort potentiel de génération de liquidités et n’a pas de dette importante. Sa performance financière au cours du troisième trimestre qui vient de s’achever révèle des assises solides et une progression soutenue. Pour la période des neuf premiers mois de 2015, Bombardier Transport a réalisé un RAII de 342 millions de dollars et une marge du RAII de 5,6 % à ce jour cette année.

Pour lire les autres détails de la transaction, cliquez ici.

Source: la Caisse de dépôt et placement du Québec

Publicité