Chronique sécurité routière – Les 5 niveaux d’inspection lors d’interventions sur route

Lors d’une intervention ou d’opérations spécifiques, un contrôleur routier effectue sur le véhicule que vous conduisez l’une des cinq inspections suivantes :

  • inspection complète du véhicule et du dossier du conducteur;
  • inspection du dossier du conducteur et vérification partielle du véhicule;
  • inspection du dossier du conducteur seulement;
  • inspection d’une composante propre au véhicule;
  • inspection complète du véhicule seulement.

Ces niveaux d’inspection ont une signification bien précise et viennent structurer et encadrer les interventions que nous réalisons. En fait, Contrôle routier Québec fait partie de la Commercial Vehicule Safety Alliance (CVSA). Cette alliance vise entre autres à promouvoir les meilleures pratiques pour assurer la sécurité des transporteurs en élaborant, à la grandeur de l’Amérique du Nord, des méthodes de vérification sur route, des critères de mise hors service et des programmes de formation et de certification des contrôleurs routiers.

L’approche de la CVSA est fondée sur de nombreuses normes qui garantissent l’uniformité des pratiques ainsi que la sécurité des contrôleurs routiers, des usagers de la route et des transporteurs lors des inspections réalisées sur des véhicules qui effectuent du transport de personnes et de biens.

Les 5 niveaux d’inspection

Niveau 1 : Inspection complète du véhicule et du dossier du conducteur. Cette inspection dure entre 1 h et 1 h 30 pour un ensemble de véhicules. Les éléments suivants y sont entre autres vérifiés : le port de la ceinture de sécurité, le permis de conduire, l’immatriculation, le certificat de vérification mécanique, le connaissement, la fiche journalière (log book) et la ronde de sécurité. L’arrimage du chargement, de même que les charges et dimensions, sont aussi vérifiés et validés. Par la suite, une inspection mécanique complète (éclairages, pneus, roues, suspension, freins, etc.) est réalisée. Ce type d’inspection est toujours réalisé par deux contrôleurs. Lors d’opérations ciblées par la CVSA, en l’occurrence le Roadcheck, ce sont des inspections de niveau 1 qui sont réalisées.

Niveau 2 : Inspection du dossier du conducteur et vérification partielle du véhicule. Cette inspection peut durer entre 20 et 30 minutes en fonction de la conformité du transport intercepté. Elle est la plus fréquente de toutes les inspections. Un contrôleur pourrait décider de poursuivre l’inspection en niveau 1, qui est semblable au niveau 2, s’il décèle des défectuosités sur le véhicule et qu’il juge nécessaire d’en faire davantage pour votre propre sécurité et celle des autres usagers de la route.

Niveau 3 : Inspection du dossier du conducteur seulement. Le contrôleur vérifiera le permis de conduire, l’immatriculation, les heures de conduite et de repos et les documents sur la ronde de sécurité. Il ne vérifiera pas le volet mécanique. Cette inspection est d’une durée d’environ 20 minutes.

Niveau 4 : Inspection d’une composante propre au véhicule. De plus en plus réalisée, cette inspection cible une composante spécifique du véhicule, soit : l’éclairage, les pneus et les roues, la suspension et les freins. Chaque opération réalisée lors de ce type d’inspection vient davantage toucher un volet en sensibilisation pour les conducteurs de véhicules lourds et leur rappelle des règles de sécurité très précises. Par exemple, nous avons tenu des journées de sensibilisation un peu partout dans la province qui abordaient précisément les composantes du système de freinage. Lors de ces journées, de l’information sur l’ajustement des régleurs de jeu ainsi que de la documentation étaient données aux conducteurs afin de les aider à mieux comprendre le fonctionnement de ce système. En janvier 2018, des opérations portant spécifiquement sur l’éclairage ainsi que sur les pneus et les roues visaient à faire un rappel sur les nouvelles normes qui sont entrées en vigueur en novembre 2016. L’inspection de niveau 4 se veut rapide et efficace afin de sensibiliser le plus de conducteurs possible sur des enjeux de sécurité.

Niveau 5 : Inspection complète du véhicule seulement. Cette vérification porte uniquement sur l’aspect mécanique du véhicule lourd et ne concerne pas le conducteur. Elle se fait lors d’un contrôle de qualité chez un mandataire de la Société, chez une compagnie inscrite au programme d’entretien préventif (PEP) ou à la suite d’un accident ou d’une enquête.

J’espère que ces explications vous aideront à mieux comprendre ces différents niveaux d’inspection lors de nos interventions qui visent un standard de qualité et d’uniformité. D’ailleurs, n’hésitez pas à nous poser des questions lors de nos interventions qui visent l’amélioration de la conformité.

Il en va de votre sécurité et de celle des autres usagers de la route!

Par Nancy Doucet, lieutenant et agente aux relations publiques

Lisez l’article

Voir toutes les nouvelles du transport

Publicité