Derrière le volant – Le festival de l’humour : Québec-Montréal édition 2017

Dimanche dernier, j’arrive sur l’île de Montréal, il est environ 21 :00 et j’écoute la radio. Tout à coup je dois affronter l’épreuve périlleuse de traverser le pont Champlain. Je pourrais dans ces lignes, vous dire qu’une fois traversé, la signalisation était inexistante et que j’ai dû faire un détour en plein centre-ville pour reprendre la 720, mais je ne m’attarderai pas sur ce dossier.

Lors de mon acte de bravoure en traversant les ruines de Champlain, je regardais la croissance du nouveau pont Champlain, qui a failli s’appeler Maurice-Richard, mais qui finalement gardera le même nom et je me disais, enfin une structure solide. J’étais fier de voir cette œuvre magistrale en pleine évolution sur le Saint-Laurent pour traverser de la rive-sud vers la grande ville. J’ai assisté à plusieurs rencontres en 2016 sur l’évolution des travaux. On nous a venté de long en large cette majestueuse construction moderne et bonne pour un bon 125 ans (nous serons tous retraités à ce moment-là).  Les autorités (gouvernement), gens aux faits du dossier ont venté et sûrement avec raison, cette superbe mégastructure.

Je pourrais répéter dans ce blogue ce que je me suis époumoné à dire l’an passé sur TM Média et également à plusieurs rendez-vous au 98.5 : que le pont n’était pas adéquat avec la constante évolution du trafic et de l’étalement urbain.  Je disais aussi que j’étais en accord avec le transport en commun, mais qu’il fallait plusieurs voies pour traverser le fleuve contrairement au plan en ce moment, mais c’est un projet pensé par des penseurs qui ne pensent pas trop à long terme!

Bref, le 4 décembre, le bureau d’enquête du Journal de Montréal a fait état d’approximativement 2000 réparations qui avaient été faites sur la nouvelle structure. Des pièces venues d’Espagne ont exigé des correctifs.

Ici, aucune analyse scientifique de cette nouvelle, de cette excellente enquête de QMI, mais hier avec des collègues je mentionnais ceci : « Il y a vraiment quelqu’un de surpris de la situation? »

Je pense que personne (malheureusement) n’a fait le saut hier matin en lisant le journal.  J’ai l’impression que nous sommes habitués. J’ai lu, entendu, dit la même chose que tout le monde, on a l’impression qu’on va faire vivre à nos enfants ce que nous et nos parents avons vécu avec la belle saga non terminée à ce jour du Stade Olympique.

Dans le titre je mentionnais la ville de Québec, mais là j’ai mal aux côtes tellement je me suis esclaffé de rire… Troisième lien : à gauche, à droite, à l’est, à l’ouest, un pont, un tunnel et pourquoi pas des voitures volantes. Enfin, une étude (une autre) est mise en place et on aura peut-être des réponses dans plusieurs années alors qu’il sera trop tard et que les voitures voleront.

Par Francis Tremblay

Photo de couverture: UncivilFire

Voir toutes les nouvelles du transport

Publicité