Vu et entendu à ExpoCam 2017 – Les camions

L’édition 2017 d’ExpoCam à Montréal était particulièrement fertile en nouveautés. En plus du dévoilement en première nord-américaine du nouveau VNR de Volvo (voir notre camion du mois), les fabricants de camions ont profité de l’exposition pour présenter leurs plus récentes création. Ainsi, le nouveau Cascadia de Freightliner et le nouveau LT d’International, lancés l’an dernier, étaient présentés pour la première fois dans une exposition de camions au Canada. L’équipe de journalistes de Transport Magazine s’était donné rendez-vous à ExpoCam pour vous préparer une revue des nouveautés ou annonces importantes.

Camions

Des nouveautés chez les fabricants

Les manufacturiers de camions s’étaient donnés le mot pour faire d’ExpoCam 2017 une des expositions les plus fertiles en nouveautés et en présentations spéciales. Et si Volvo a volé la vedette en dévoilant son nouveau VNR au public et à la presse spécialisée, les autres constructeurs n’étaient pas en reste.

Au kiosque d’International, en plus du nouveau tracteur autoroutier LT que nous présentions dans notre édition d’avril, on y présentait son pendant régional, le RH. Mais c’est le Catalist, le Super Truck d’International, qui a le plus retenu l’attention. Le camion futuriste d’International, développé récemment dans le cadre du programme américain de réduction de consommation de carburant, en était à sa première présence au Canada.

Chez Freightliner, le nouveau Cascadia était à l’honneur. En plus du camion lui-même, Freightliner présentait une cabine scindée en deux, avant et arrière, pour donner un meilleur aperçu de l’intérieur du nouveau camion, notamment du côté du compartiment couchette Driver Lounge. Avec sa table escamotable, son lit rabattable et son fauteuil en coin, le Driver Lounge est une nouvelle approche de l’espace de vie du camionneur longue distance.

Kenworth y allait, de son côté, d’un T680 doté de toutes les plus récentes technologies en matière de sécurité. Détecteurs et caméras d’angle mort, avertisseur de sortie de voie, régulateur de vitesse prédictif et adaptatif, tout y était. Kenworth présentait aussi son nouveau T880S, à essieu avancé, qui permet une meilleure répartition de la charge sur l’essieu avant notamment pour des applications de déneigement.

Peterbilt a tenu pour sa part à souligner le 150e anniversaire du Canada, avec des camions aux couleurs de cet anniversaire. Le rouge était bien à l’honneur au kiosque de Peterbilt. Les deux manufacturiers de PACCAR présentaient aussi la nouvelle version du moteur MX 13, qui développe maintenant jusqu’à 510 chevaux.

Western Star a pour sa part souligné son 50e anniversaire. Tous les camions présentés à ExpoCam portaient en effet le design conçu spécialement pour cet anniversaire, un schéma de peinture rappelant le look vintage des années ’70.

Mack avait apporté dans ses valises le camion tout-terrain Jack Mack, un immense 4X4 que bien des visiteurs auraient aimé rapporter avec eux. Le Jack Mack a été développé pour démontrer les capacités de Mack d’offrir des produits entièrement sur mesure.

Hino s’améliore continuellement (Par Frédéric Laporte)

L’industrie japonaise est reconnue pour son principe d’amélioration continue, le Kaizen, où toutes les opérations, les tâches des employés et les composantes sont constamment analysés et améliorés par petites avancées successives. C’est ce qu’Hino vient d’appliquer dans trois de ses camions, les 195, 258 et 338, comme nous l’expliquait Albert Decelles, directeur régional des ventes. « Le populaire 195 bénéficie de nouveaux phares à DEL installés dans le pare-chocs et, surtout, de l’antipatinage. Le différentiel autobloquant détecte qu’un côté des roues tourne davantage que l’autre et limite les rotations par rapport à l’autre côté, ce qui offre une meilleure traction très pratique durant l’hiver. »

Ce camion à cabine avancée pour chauffeurs dotés d’un permis de classe 5 comporte un moteur diesel 4-cylindres de 5,1 litres produisant 210 chevaux et 440 livres-pieds de couple, une suspension pneumatique arrière optionnelle, une boîte automatique Aisin à six vitesses capable de recevoir une prise de force et des empattements de 114 à 185 pouces de longueurs.

Du côté du camion moyen 258, un nouveau pare-chocs avancé est offert. « Les entreprises de location vont l’apprécier parce que s’il y a un petit accrochage, c’est seulement le pare-chocs qu’on remplace plutôt que le capot, le radiateur et les lumières, ce qui est beaucoup plus dispendieux », poursuit Albert Decelles.

Et le plus costaud Hino 338 bénéficie également d’un différentiel bloquant ajustable selon les besoins de son conducteur. Hino nous a aussi fait savoir que l’équipe travaillait à finaliser les détails pour son prochain camion : un premier 10 roues au Canada chez le fabricant japonais.

Voir toutes les nouvelles du transport

Publicité