Le gouvernement du Canada approuve le projet d’amélioration du pont Ambassador

L’axe Windsor-Détroit comprend le poste frontalier terrestre commercial le plus achalandé entre le Canada et les États-Unis. Le gouvernement du Canada entend s’assurer d’avoir la capacité nécessaire pour maintenir un corridor commercial efficace et absorber l’augmentation des échanges commerciaux et de la circulation à long terme, ce qui profitera aux prochaines générations canadiennes.

À cette fin, l’honorable Marc Garneau, ministre des Transports, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement du Canada a approuvé la demande de la Canadian Transit Company relative au projet d’amélioration du pont Ambassador. Ce pont, qui traverse la rivière Détroit entre Windsor, en Ontario, et Détroit, au Michigan, sera remplacé. En plus d’approuver la demande de la Canadian Transit Company, le gouvernement souhaite réaliser sans délai le projet du pont international Gordie‑Howe.

En tant que composante clé du passage frontalier Windsor‑Détroit, le pont Ambassador est important pour la santé économique de la région, en particulier celle de l’industrie automobile, et il est indispensable aux personnes qui font quotidiennement la navette entre Windsor et Détroit. Cependant, le pont, qui a été construit il y a 87 ans, doit aujourd’hui être remplacé. Le projet comprendra la construction d’un pont de remplacement à six voies ainsi que l’agrandissement des installations de l’Agence des services frontaliers du Canada qui jouxtent le pont Ambassador.

En vertu de la Loi sur les ponts et tunnels internationaux du Canada, le projet est assujetti à des conditions visant à assurer l’efficacité, la sécurité et la sûreté du poste frontalier et à atténuer ses incidences sur la collectivité locale. Ces conditions comprennent le démantèlement du pont existant après l’ouverture du pont de remplacement, l’amélioration de l’infrastructure locale, la création de nouveaux espaces verts publics, la protection de l’environnement et la considération des intérêts des Autochtones.

Citation

« Le gouvernement du Canada reconnaît l’importance d’assurer une circulation ininterrompue des personnes et des biens entre Windsor et Détroit, là où se trouve l’un des principaux postes frontaliers entre le Canada et les États-Unis. Grâce à la construction du pont de remplacement du pont Ambassador et à celle du pont international Gordie‑Howe, les Canadiens pourront continuer de compter sur une circulation efficace des personnes et des marchandises à ce poste frontalier, et la collectivité locale profitera d’une infrastructure améliorée. »

– Marc Garneau, Ministre des Transports

 

Les faits en bref

  • Le passage frontalier Windsor-Détroit comprend le pont Ambassador, le tunnel Windsor‑Détroit, le traversier pour camions Détroit-Windsor et le tunnel ferroviaire de la rivière Détroit.
  • Il s’agit du poste frontalier terrestre commercial le plus achalandé entre le Canada et les États‑Unis. En effet, plus de 25 % des échanges commerciaux entre les deux pays et quelque 30 % des marchandises commerciales transportées par camion y transitent chaque année.
  • En 2015, 2,5 millions de camions transportant des biens d’une valeur de plus de 120 milliards de dollars dans le cadre d’échanges commerciaux bilatéraux ont traversé le pont Ambassador. Il s’agit en outre du deuxième poste frontalier en importance pour ce qui est du nombre de passages de véhicules de tourisme (4,2 millions y sont passés en 2015).
  • Au Canada, le cadre réglementaire qui régit la construction de ponts entre le Canada et les États‑Unis ainsi que la sécurité et la sûreté de ces ponts est la Loi sur les ponts et tunnels internationaux.

Voir toutes les nouvelles du transport

Source

Source photo: Mark Spowart/La Presse canadienne

Publicité