Les solutions doivent être réalistes – Transport de matières dangereuses

L’accident mortel survenu sur la Métropolitaine a relancé au sein de la population et de nos élus toute l’inquiétude reliée au transport de pétrole et matières dangereuses. Au lendemain de l’accident, les commentaires fusaient de toutes parts, dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Le discours de ceux qui prônent pratiquement l’interdiction de circulation des poids lourds en ville reprenait de plus belle.

« C’était un petit peu prévisible », souligne Marc Cadieux, président-directeur général de l’ACQ. « Lorsqu’arrivent des évènements de cette nature et de cette ampleur, on se remet encore à faire toutes sortes de suggestions, qui sont des réflexes normaux, mais qui ne collent pas à la réalité de notre industrie, mais aussi de l’industrie en général et de notre économie. »

Lisez l’article complet ici

Par Claude Boucher

Voir toutes les nouvelles

Publicité