L’e-Palette, la navette des Jeux olympiques 2020

C’est au Consumer Electronic Show 2018 que Toyota a dévoilé son e-Palette, un véhicule autonome nouveau concept qui est offert en trois grandeurs distinctes et est à ce point polyvalent qu’il peut être adapté à l’application que l’utilisateur veut en faire. C’est un concept qui cadre dans la nouvelle ère d’écosystème mobile. Transport en commun, bureau, restaurant, transport hospitalier, l’e-Palette est un véhicule électrique dont l’intérieur peut changer de vocation dans le cadre d’une transition facile.

La variation dans les grandeurs permet à l’e-Palette de répondre à un grand nombre de services du covoiturage au transport partagé à des bureaux ou des espaces commerciaux, des cliniques médicales et même une pizzéria sur roue. Pour réaliser ce projet, Toyota a créé des alliances avec des fournisseurs de services comme Amazon, DiDi, Pizza Hut et Uber afin d’explorer les diverses possibilités du concept. De plus, DiDi, Mazda et Uber sont devenus des partenaires technologiques du projet.

En plus de supporter les services disponibles à travers la plate-forme de services mobiles Toyota (Mobility Services Platform), le véhicule concept e-Palette possède une interface ouverte et des ensembles d’outils technologiques permettant aux entreprises partenaires d’installer leur propre système de conduite autonome et de gestion de la technologie du véhicule. En plus de demeurer à l’affût de nouveaux partenaires, Toyota entend effectuer des essais dans diverses régions, dont les États-Unis au début de 2020.

Mais la plus importante nouvelle concernant l’e-Palette a été annoncée par Toyota au mois de juillet 2018 alors que le véhicule concept japonais a été sélectionné pour agir comme navette durant les Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Les avancées technologiques promises par les organisateurs des jeux comprendront donc des solutions de mobilité urbaine.

Voir toutes les nouvelles du transport

Publicité