Les préparatifs hivernaux vont bon train au MTMDET

La planification des opérations de déneigement pour l’hiver 2018/2019 au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET) n’est pas une activité qui est laissée de côté jusqu’à la première tempête. Le Ministère a débuté, en mars 2018, le processus d’octroi de contrats pour la saison 2018-2019 dans l’ensemble des régions de la province. L’objectif poursuivi est que les contrats de déneigement et de déglaçage soient conclus, avec soit des entrepreneurs ou soit des municipalités, avant le 1er septembre 2018.

Au total, 325 contrats, dont 100 avec des municipalités, sont à pourvoir pour la prochaine saison. Ainsi, actuellement, 225 contrats font l’objet d’appels d’offres publics sur le système électronique d’appel d’offres du gouvernement du Québec. À la réception et l’ouverture des soumissions, le Ministère procède à l’analyse de la conformité des documents contractuels. Si les documents du plus bas soumissionnaire sont conformes, le Ministère procède à la signature du contrat. Les contrats de déneigement attribués par le Ministère sont habituellement des contrats d’un an, muni d’une option de renouvellement, pour une ou deux périodes additionnelles et successives de douze mois chacune. Au total, environ 600 contrats étant encore actifs par renouvellement (tacite reconduction).

Modifications au devis spécial type

Dans l’objectif d’optimiser l’entretien hivernal réalisé sur son réseau, des bonifications ont été apportées au devis spécial type qui encadre le déneigement effectué par les entrepreneurs. Voici les principaux articles modifiés:

  • Article 6.8 – Matériel affecté à un secteur particulier du circuit.
  1. Son utilisation permet au Ministère d’exiger du prestataire qu’il assigne, à tout le moins, 1 camion à l’entretien d’un point névralgique du réseau routier.
  • Article 7.0 – Événement météorologique sévère.
  1. Cette clause identifie les responsabilités du prestataire de services lorsque survient un phénomène météorologique qualifié de sévère par le Ministère. Sommairement, les responsabilités du prestataire de services sont d’intervenir sur le circuit avec tous les camions requis dans la Liste du matériel et des équipements minimums requis.
  • Article 7.1 – Rabattement et réapprovisionnement des camions.
  1. Le prestataire de services doit gérer le retrait de ses camions de manière à éviter le repli massif de tous ses matériels.
  • Article 10.1 – Veille et service de prévisions météorologiques.
  1. Cette clause définit l’obligation du prestataire de services à réaliser une veille météorologique et à recourir aux services de prévisions météorologiques du Ministère (bulletins météo – 3 fois / jour : 6 h, 15 h et 21 h).

Améliorations à la gestion hivernale de l’A-13

Différentes actions ont été mises en œuvre afin de maximiser et d’améliorer les interventions du Ministère lors de conditions météorologiques extrêmes. À titre d’exemples, le Ministère a augmenté son nombre de camions de déneigement et de déglaçage en réserve pour améliorer la capacité d’intervention en cas d’événement climatique exceptionnel. La flotte de véhicules de déneigement du Ministère a été augmentée. Au 1er novembre 2018, le Ministère disposera d’un total de 239 camions de déneigement et de déglaçage. À titre informatif, au cours de l’année 2018, le Ministère a pris possession de 18 camions supplémentaires, dont 16 sont destinés à la grande région de Montréal.

Le Ministère a aussi accéléré l’implantation de systèmes de télémétrie véhiculaire afin de permettre au Ministère de suivre en temps réel les opérations tout en recueillant des données relatives à la localisation des équipements et à la fonctionnalité des équipements de grattage et d’épandage. Au courant de l’hiver 2018-2019, 87 % des camions assurant l’entretien hivernal du réseau routier du Ministère seront dotés d’équipements de télémétrie. À cet effet, tous les camions du Ministère sont maintenant équipés de cette technologie.

Le Ministère veille aussi à optimiser les équipements destinés aux surveillants routiers, soit les véhicules à tractions intégrales et les doter d’appareils de télécommunication. Ainsi, chaque véhicule de patrouille est maintenant équipé d’un téléphone cellulaire. Pour ce qui est des véhicules à tractions intégrales, la mise en œuvre de ce plan de remplacement graduel des véhicules s’échelonnera sur deux ans.

De plus, le Ministère a procédé à l’embauche de chefs des opérations mobilisées dans les Centres intégrés de gestion de la circulation (CIGC), afin de compléter les équipes déjà en place. Au total, on comptera cinq chefs des opérations dans chacun des CIGC, soit celui  de Montréal et celui de Québec. Leur présence facilitera la prise de décisions stratégiques lors d’événements majeurs sur le réseau et permettra d’enclencher rapidement les procédures d’alerte et de mobilisation. Finalement, le Ministère a aussi  élaboré une stratégie afin d’augmenter à près de 50 % l’entretien en régie des tronçons du réseau stratégique de l’Île de Montréal et à 35 % des tronçons du réseau stratégique de la région métropolitaine de Québec. Cet objectif sera atteint à l’hiver 2018-2019.

Voir toutes les nouvelles du transport

Publicité