Le programme Écocamionnage – Bon pour l’environnement et l’économie

Dans le plus récent budget provincial, le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão, annonçait que le programme Écocamionnage, qui a officiellement pris fin le 31 mars dernier, serait bonifié et reconduit jusqu’au 31 décembre 2017.

Il reste encore des ficelles à attacher quant aux détails de cette prolongation et à l’étendue de cette bonification, mais déjà, l’industrie se prépare au retour de cette aide financière à la réduction d’émissions polluantes.

Les chiffres sont connus : le transport des marchandises génère environ 40 % des gaz à effet de serre. Et le transport par camion compte pour 79% de ces émissions, d’où l’importance de s’attaquer aux diverses sources de ces émissions et à chercher, par tous les moyens, de les réduire.

Et c’est justement ce que le programme Écocamionnage du gouvernement du Québec fait. Lancé initialement en 2011, Écocamionnage a connu une première phase jusqu’en 2014. Le 25 février 2014, Québec lançait la deuxième édition du programme, deuxième édition qui vient tout juste de prendre fin.

La première édition n’a pas provoqué autant d’engouement qu’on aurait pu espérer d’un tel programme visant à appuyer les transporteurs dans l’adoption de technologies et équipements qui favorisent une réduction des émissions. Mais la deuxième édition, elle, a connu un vibrant succès. Financé par le Fonds vert, la deuxième édition avait été mise en œuvre par le ministère des Transports dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques du gouvernement du Québec. L’enveloppe budgétaire de cette deuxième mouture était impressionnante : 38,3 millions de dollars.

« Les fonds de la deuxième étape d’Écocamionnage ont été totalement utilisés », nous confirme Normand Bourque de l’ACQ. « L’industrie a tiré avantage du programme. La première édition, les gens ont un peu trainé avant de faire leur demande. L’argent a été assigné ailleurs en partie. Ça n’a pas été le cas pour la deuxième édition. On a martelé le message aux transporteurs. Vous avez une demande à faire, faites-la tout de suite. Et ils ont répondu à l’appel. Maintenant, les transporteurs nous demandent quand le programme va repartir. »

L’Association du camionnage du Québec avait tenu, à l’automne dernier, des discussions avec le ministre des Transports Laurent Lessard des discussions au sujet de la prolongation et de la bonification du programme.

« Nous avons demandé l’élargissement de l’accessibilité des technologies, pour élargir la panoplie des équipements et de technologies admissibles, notamment du côté de technologies d’information et de contrôle. Nous avons aussi demandé des bonifications quant au gaz naturel. »

Par Claude Boucher

Lisez l’article complet

Voir toutes les nouvelles du transport

 

Publicité