Recrutement Conseil International – Des pratiques visionnaires dans le domaine du transport

Dans le contexte actuel de pénurie de main-d’œuvre au sein de l’industrie du transport, l’une des solutions envisagées par plusieurs transporteurs est le recrutement à l’étranger. Les employeurs qui cherchent à pourvoir des postes peuvent faire appel à l’agence Recrutement Conseil International (RCI), qui mobilise et forme des ressources techniques qualifiées sur le marché national et français.

Disposant d’installations au Canada et en France, RCI propose des solutions sur mesure, qui répondent aux impératifs opérationnels des entreprises, tout en veillant à réduire les aléas reliés au recrutement entre les deux pays.

img_0424-002

« Nous avons acheté un véhicule nord-américain, qui sert de camion-école en Europe, afin que les candidats puissent se familiariser avec les véhicules que nous utilisons ici », explique Mario Sabourin, ancien directeur général de Camo-route et maintenant vice-président de l’agence RCI. « Ils sont aussi formés de façon à connaître les règlementations locales en vigueur, tout comme les politiques et les lois sociales. Bref, ils ne sont pas dépaysés lorsqu’ils arrivent au Canada. Ils possèdent déjà une bonne base. »

 

 

RCI propose en outre des cours d’anglais par visioconférence, offerts par des formateurs certifiés et reconnus ayant pignon sur rue à Montréal, afin que les candidats maîtrisent bien la langue anglaise avant de s’établir au Canada. Une partie intégrante des compétences de base requises pour la pratique professionnelle du métier en Amérique du Nord.

 

« Les candidats que nous sélectionnons pour les entreprises ont aussi suivi des formations exhaustives, puis passé des tests psychométriques et routiers. Très prochainement, un cours d’E-Learning sera également mis sur pied à l’intention des conducteurs routiers. »

yann-largerie

Démystifier les croyances liées au recrutement à l’étranger

Au printemps dernier, Camo-route dévoilait son diagnostic sectoriel, qui révélait qu’encore très peu d’entreprises de camionnage songent à recruter à l’étranger – soit seulement 13 % d’entre elles.

 

D’emblée, l’embauche de ressources dans un contexte d’immigration peut certes rebuter plusieurs dirigeants d’entreprise en raison de la complexité des démarches administratives à entreprendre. Sans oublier les nombreux changements législatifs et règlementaires qui régissent l’admission des travailleurs au Québec et au Canada, apportés au cours des dernières années, qui peuvent s’avérer difficiles à saisir.

Lisez l’article complet dans l’édition de Décembre de Transport Magazine

Voir toutes les nouvelles du Transport

Publicité