Conférence des utilisateurs d’ISAAC – Adopter le transport de demain

Près de 20 ans après sa fondation, l’entreprise de Chambly ISAAC a présenté en novembre, au Centre des sciences de Montréal, d’importantes améliorations apportées à ses produits et services de télémétrie et de gestion du transport routier, lors de sa conférence annuelle des utilisateurs. Sur la scène se sont succédés plusieurs spécialistes ainsi que le président de l’entreprise, Jacques DeLarochellière, afin de souligner combien ces logiciels et capteurs se sont affinés avec le temps, devenant de plus en plus intégrés les uns aux autres et plus faciles d’utilisation, afin de tirer le meilleur parti possible de n’importe quel parc de camions lourds.

Les spécialistes d’ISAAC ont articulé leurs présentations autour de cinq principales nouveautés ou améliorations. Dans la première, Jean-Sébastien Bouchard et David Arsenault ont démontré que l’enregistrement vidéo en temps réel permet de protéger les transporteurs contre une éventuelle poursuite judiciaire, de prouver la non-responsabilité de leur chauffeur, et d’obtenir rapidement un dédommagement d’assurance. Ces vidéos d’une résolution de 1,5 mégaoctet (un bon compromis entre bande passante et qualité d’image) sont synchronisées avec l’ensemble des données enregistrées, dont les freinages et virages brusques. Le système vidéo détecte le moindre mauvais fonctionnement, agit comme une caméra de surveillance et enregistre 24 heures sur 24 durant environ cinq jours. Le tout est intégré à la cinquième version d’ISAAC InRealTime, afin de comprendre en un coup d’œil quand et où s’est passé le moindre accident.

Jean-Sébastien Bouchard David Arsenault.

Pour sa part, Damien Dargent a présenté ISAAC OnTheGo, un module gérant tous les aspects de la cueillette et de la livraison. Sa conception a été réalisée en tenant compte des besoins et commentaires d’utilisateurs, afin de rendre l’outil le plus complet possible, tout en facilitant son emploi. Au besoin on peut le modifier en y intégrant des éléments tels que des frais accessoires, mentionner les bris de marchandise, noter les temps d’attente, les surplus, les modifications de commande de dernière minute, ainsi que de confirmer à distance par le destinataire que tout a été bien reçu.

Damien Dargent durant sa présentation.

David Brillon, assisté de Jean-Georges Guénard à l’ordinateur, a expliqué les avantages d’ISAAC InRealTime V5. Cette plateforme informatique intègre dorénavant trois précédents outils (Isaac OnRecord, InRealTime Web et InRealTime Desktop), permettant de visualiser rapidement les équipements en déplacement, leur état, et d’organiser le tout en fonction de ses préférences régionales ou autres. Ce puissant outil permettra dès le début de l’année 2018 la visualisation des vidéos, le suivi des messages ou l’historique du véhicule, afin de prendre rapidement les décisions les plus judicieuses possibles.

Samuel O’Neill a ensuite pris la parole pour expliquer le fonctionnement du module Feuilles de route, qui permet de calculer la rémunération des chauffeurs en fonction de critères tels que les zones parcourues, la congestion routière, la vitesse moyenne du camion, et de le faire de façon quotidienne, hebdomadaire ou en fonction de la journée de départ du chargement. Le système s’ajuste automatiquement à la vitesse et à la zone traversée, et calcule les coûts en conséquence, de façon horaire ou selon les kilomètres parcourus, en plus de prendre en compte des activités telles que le passage des douanes, les chargements, les rondes de sécurité, les bris mécaniques, les pauses, etc.

La salles lors des conférences.

Enfin Julien-Pierre Daigle et Samuel O’Neill ont parlé de l’évolution de la télématique, calculant en temps réel le travail des chauffeurs. Et de le faire en excluant des paramètres tels que l’aérodynamisme du camion, le chargement, la route empruntée, les déclinaisons et la température ambiante. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, avec les plus récents camions bardés de modules électroniques et de transmissions « intelligentes », le « Coach » d’ISAAC réussit encore à améliorer la consommation de façon importante. Avec trois camions pratiquement neufs du CFTR, le professeur François Lapointe a amélioré sa consommation de 7 à 22% durant quatre essais mariant des trajets en ville et sur autoroutes, et a porté sa note d’environ 75% à 95%.

Dans l’industrie des transports, de nombreux coûts ne peuvent être diminués, tels que les véhicules, la main-d’œuvre et l’entretien. Les outils d’ISAAC peuvent vous permettre de comprendre et d’agir sur ce que vous pouvez réellement faire pour rendre votre entreprise la plus efficace possible.

Par Frédéric Laporte

Crédit photo: Frédéric Laporte

Voir toutes les nouvelles du transport

Publicité