International dévoile le nouveau CV – Un classe 4-5 en collaboration avec GM

Navistar International a lancé en novembre son tout dernier modèle, le CV classe 4 et 5, qui vient remplacer le TerraStar. Construit en collaboration avec General Motors, le CV marque la fin du cycle de renouvellement complet de la gamme de camions d’International. Avec ce nouveau véhicule commercial léger, International s’attaque à un marché dominé depuis longtemps par Ford.

Réglons tout de suite une question. Oui, le CV d’International est un projet conjoint avec GM. Oui, la cabine et son intérieur sont fournis par GM. Le moteur, un diesel 6,6 litres de 350 chevaux et 700 lb de couple, est lui aussi issu de GM, avec toutefois une calibration mise au point par International. Mais ce travail conjoint entre le fabricant de véhicules légers et celui des poids lourds apporte aussi au CV des composantes nettement issues du monde du camion commercial. Le châssis droit d’un bout à l’autre, de 50 000 PSI, en est un exemple, tout comme son poids nominal brut maximum de 22 900 lb, le plus élevé de sa catégorie.

Son capot costaud entièrement basculant vers l’avant, qui permet d’avoir un accès facile au moteur et composantes d’entretien régulier (nettement plus facile que ses compétiteurs), donne un aperçu de sa vocation. Le président camions et pièces de Navistar, Michael Cancelliere, a précisé lors du dévoilement du CV à Chicago que le nouveau venu de la famille International n’est pas destiné aux consommateurs, mais constitue bel et bien un camion de travail.

« Il y a des clients qui ne souhaitent pas faire affaires avec un concessionnaire d’automobiles qui ne font qu’accessoirement vendre des camions commerciaux », affirme M. Cancelliere. « Avec le lancement du nouveau CV, nous avons la gamme la plus nouvelle et la plus complète de camions commerciaux en Amérique du Nord. Une gamme qui nous permettra de gagner tant auprès de nos clients actuels que de nos nouveaux clients. »

Fait important à noter : si aux États-Unis le CV sera aussi offert par les concessionnaires GM sous la marque Silverado, au Canada, les concessionnaires International auront l’exclusivité. Lors du dévoilement à Chicago, nous avons eu l’occasion d’en discuter avec des concessionnaires du Québec et des Maritimes, qui se sont montrés enthousiastes devant cette opportunité, tout en ajoutant que le prix vendant, encore inconnu, sera un élément clé du succès du CV.

Un petit costaud

Au premier coup d’œil, le nouveau CV semble entrer dans la même catégorie que la série Super Duty de Ford ou encore la gamme de camions Dodge Ram. Mais quand on y regarde de plus près, on note clairement que ce camion a été conçu spécifiquement pour la clientèle commerciale et vocationnelle. Outre son châssis droit assemblé avec des boulons de type « Huck », sans rivets sur le dessus de la poutre, les composantes comme les marchepieds de type industriel et l’impressionnant essieu arrière Dana Spicer de 15 500 lb, le plus costaud de sa catégorie, nous font voir tout le sérieux du poids léger de la gamme d’International.

Et surtout, on note toute l’expérience de Navistar dans la construction sur mesure des camions vocationnels. Une équipe dédiée de Navistar travaille spécifiquement sur ce modèle pour assurer que le CV puisse répondre aux besoins spécifiques des utilisateurs de camions vocationnels, peu importe la vocation.

Autre détail important, le CV sera le seul de sa catégorie à offrir, directement de l’usine, une suspension pneumatique de 12 000 à 15 500 lb de capacité.

Des spécifications variées

Le nouveau CV se décline en version 4X2 ou 4X4, à cabine simple ou double, et peut être commandé avec un empattement de 141 à 243 pouces. Côté capacité, le CV en a à revendre. Essieu avant de 6000 à 8000 livres, essieu arrière de 10 000 à 15 500 lb, PNBV de 16 000 à un impressionnant 22 900 lb, bref, de quoi répondre à la plupart des besoins.

Côté motorisation, un seul moteur, le 6,6 litres diesel de 350 chevaux et 700 lb de couple, aussi doté d’un frein d’échappement, mais trois options de transmission Allison 6 vitesse, la gamme 1700, 1750 ou 2700, avec prise de force.

Le CV peut être doté de deux ou trois batteries, et offre trois choix de réservoirs de carburant, soit simple de 25 gallons, simple de 40 gallons, ou double, 25 et 40 gallons.

Essai sur piste

Nous avons eu l’occasion de faire l’essai du nouveau CV sur piste en circuit fermé à Chicago. Plusieurs configurations étaient offertes lors de cet essai : plateforme de remorquage, dépanneuse, camion à benne ou camion utilitaire avec nacelle. Même si ce type d’essai ne permet pas de donner une idée complète du comportement routier d’un véhicule, certains constats sont faciles à faire.

L’intérieur de la cabine est confortable, et l’instrumentation, issue de GM, est complète et inclut un écran tactile avec les plus récentes technologies. On note aussi le soin apporté à faire de ce camion un véhicule de travail, utilitaire et facile d’entretien, avec ses épais tapis de caoutchouc. La visibilité est excellente, malgré un capot qui n’est pas surbaissé et des fenêtres latérales rectangulaires, sans zone plongeante.

La direction répond bien et de façon précise, avec un angle de braquage de 50 degrés. La conduite, pour ce type de véhicule, se fait en douceur et surtout, le moteur diesel est particulièrement silencieux. Bref, le CV n’a pas à rougir devant la concurrence.

Un début prometteur

Le CV vient offrir une option particulièrement intéressante dans un marché dominé par un seul joueur. Les contracteurs, les différents corps de métier, le marché du dépannage, les services publics, municipaux et gouvernementaux, bref, ce ne sont pas les clients potentiels qui manquent. À l’échelle de l’Amérique du Nord, le marché visé par le nouveau CV représente annuellement environ 40 000 véhicules. La série Super Duty de Ford compte pour 50% des ventes annuelles dans cette catégorie au Canada. Le succès de ce nouveau poids léger chez International dépendra de nombreux facteurs, dont la capacité des concessionnaires à développer une approche de vente distincte de celle qu’on retrouve dans la vente de camions lourds et la disponibilité sur place de ces camions.

Avec l’arrivée du CV, International termine le cycle de révision complète de sa gamme de camions, cycle entamé il y a un peu plus de deux ans avec le lancement du poids lourd HX. Le constructeur de camion semble aussi avoir terminé son purgatoire des années plus difficile et les ventes sont de nouveau au rendez-vous. Même s’il se classe respectivement au 5e et 4e rang dans les ventes de classe 8 au Canada et aux États-Unis, International trône au premier rang des ventes de classe 7 au Canada (2e aux États-Unis) et au troisième rang des deux côtés de la frontière dans la catégorie de classe 6.

Le nouveau CV d’International est déjà disponible pour commande, et les premiers devraient arriver chez les concessionnaires International dès janvier prochain.

Par Claude Boucher

Lisez l’article complet

Voir toutes les nouvelles du transport

Publicité