Jade Lamoureux: De la relève chez Sherrington Transport

Jade Lamoureux, de Sherrington Transport en Montérégie, a signé une jolie prouesse : elle est devenue en octobre dernier, à 17 ans et un mois seulement, la plus jeune de l’histoire au Québec à obtenir son permis de classe 1, garçons et filles confondus. Bien au-delà de l’exploit, voici le portrait d’une jeune femme qui a vraiment le camionnage dans la peau.

La jeune femme qui constitue un sapré modèle pour les jeunes qui ont envie d’embrasser une carrière dans cette industrie qui a tant d’emplois à offrir, mais qui déplore un criant manque de relève. Son exploit, toutefois, n’étonne pas son entourage quand on sait que tôt dans son adolescence, son père devait la gronder parce qu’elle passait parfois des nuits blanches à astiquer, frotter, redonner son lustre à des camions de l’entreprise familiale.

Jade Lamoureux ne réalise pas tout à fait qu’il est exceptionnel de décrocher son permis de classe 1 en si bas âge puisqu’à ses yeux, il y a déjà longtemps qu’elle conduit. Dès l’âge de 10 ans, elle insistait pour effectuer certaines manœuvres hors route aux abords de la résidence familiale, où est aussi installée l’entreprise. Également, dès l’âge de 15 ans, elle faisait tourner les têtes en prenant part à ses premières compétitions.fullsizerender-1 fullsizerender-2 img_5043

« C’est en participant à des festivals de camionneurs que j’ai réalisé que les gens sont fiers de voir une toute jeune femme dans le milieu du camionnage. Chaque fois, les foules m’applaudissaient vraiment chaleureusement », avoue-t-elle.

 Il faut préciser que Jade Lamoureux est née en 1999. Donc, sous le signe du lion. C’était déjà précurseur. La dernière fois qu’elle s’est interrogée sur le métier qui l’intéresserait dans la vie, elle avait… 5 ans!

« Je me suis demandée si je voulais être joueur de hockey dans la LNH ou camionneur », lance-t-elle en riant.

Le camionnage dans les gênes

Le transport, dans la famille Lamoureux, on a ça dans le sang. Transport Sherrington a été fondée par son grand-père et le père de Jade a lui aussi trouvé sa vocation très tôt.

« J’ai revu il y a quelques années mon ancien professeur de 5e année et elle m’a raconté qu’un jour elle nous avait demandé un dessin sur ce qu’on ferait plus tard dans la vie », raconte Marco Lamoureux, l’actuel président-propriétaire.

« J’avais dessiné un garage avec plein de camions et de l’outillage mécanique. Comme Jade, la voie que je voulais suivre a été clair très rapidement. Au secondaire, je demandais au chauffeur d’autobus scolaire de me débarquer au «bureau». Je n’avais qu’une envie : aider dans l’atelier mécanique et diverses tâches. »

Lisez l’article complet dans l’édition mars 2017

Voir toutes les nouvelles du transport

Par Yvan Martineau

Publicité