Lion connait une année 2018 très électrique

Lorsque rencontré à la conférence de presse annonçant la vente par la Compagnie électrique Lion de 12 autobus scolaires Lion C à Keolis Canada, Marc Bédard, président du manufacturier de Saint-Jérôme, était de fort bonne humeur.

La Compagnie Électrique Lion a récemment effectué un sondage dans la population et les résultats traduisent un message clair : les Québécois sont pour une plus grande électrification des transports. Les données émanant de ce sondage sont plutôt claires et précises :

  • 92 % des gens croient que l’électrification des transports est une bonne façon de réduire les émissions de gaz à effet de serre.
  • 93 % pensent que les gouvernements devraient encourager l’électrification des transports.
  • 93 % estiment que de changer les autobus au diésel pour des autobus électriques contribuerait à améliorer la qualité de l’air.
  • 87 % croient que les émissions de diésel des autobus ont un impact négatif sur la santé des enfants transportés.

Pourtant ce ne sont pas nécessairement les résultats du sondage qui rendaient de fort bonne humeur le président de la Compagnie électrique Lion en cette fin d’année. C’est plutôt le fait l’année 2018 avait été une année où l’électrification a pris le dessus dans l’usine de Lion sur le chemin de la Rivière-du-Nord à Saint-Jérôme. Comme le soulignait fièrement Marc Bédard, la Compagnie électrique Lion a construit plus d’autobus scolaires électriques que d’autobus au diésel. C’est la première fois de l’histoire de l’entreprise fondée en 2006 que le nombre de véhicules électriques surpasse les autobus au diésel à la sortie de l’usine.

On sait que 2018 aura été marquée par le lancement d’un mini bus ou médi bus Lion le printemps dernier. Il s’agit d’un véhicule polyvalent pouvant être adapté à plusieurs applications de transport urbain. C’est aussi à l’automne 2018 que Lio a dévoilé son intention de lancer sur le marché un camion de classe 8 électrique au début de 2019. Lion a effectivement décidé de mettre l’expertise acquise dans le cadre du développement de ses autobus électriques, au profit de la conception de camion commercial électrique.

Le camion de classe 8 sera le premier d’une série de camions commerciaux qui devrait comprendre des camions de classes 5, 6 et 7 en plus de la classe 8. Après avoir acquis une réputation enviable de construire des autobus de qualité offrant une durée de vie supérieure à ce qui se fait sur le marché tant du côté diésel qu’électrique, Lion s’attaque maintenant au monde du transport routier de marchandises avec des camions entièrement électriques à vocations urbaines et régionales. Pour Marc Bédard, la Compagnie électrique Lion a vraiment franchi une nouvelle étape de son histoire en 2018.

Voir toutes les nouvelles du transport

Publicité